Cervantes

Hoy es el día más hermoso de nuestra vida, querido Sancho; los obstáculos más grandes, nuestras propias indecisiones; nuestro enemigo más fuerte, el miedo al poderoso y a nosotros mismos; la cosa más fácil, equivocarnos; la más destructiva, la mentira y el egoísmo; la peor derrota, el desaliento; los defectos más peligrosos, la soberbia y el rencor; las sensaciones más gratas, la buena conciencia, el esfuerzo para ser mejores sin ser perfectos, y sobretodo, la disposición para hacer el bien y combatir la injusticia dondequiera que esté.

MIGUEL DE CERVANTES
Don Quijote de la Mancha.

27 de septiembre de 2015

Catalogne : victoire des indépendantistes

Dimanche, 27 Septembre, 2015
Humanite.fr

Une banderole "Adieu l'Espagne" est brandie le 11 septembre 2015 dans le cortège des manifestants pour l'indépendance de la Catalogne, à Barcelone
AFP/JOSEP LAGO
 
Les partis favorables à l'indépendance de la Catalogne vont prendre le contrôle du parlement régional à l'issue des élections de dimanche en Catalogne, selon un sondage effectué à la sortie des bureaux de vote.
La liste "Junts pel Si" (Ensemble pour le oui") obtiendrait entre 63 et 66 sièges sur les 135 de l'assemblée et le petit parti de gauche CUP entre 11 et 13, selon le sondage diffusé par la chaîne TV3.
Majoritaires en sièges, "Junts pel Si" et CUP manqueraient cependant de justesse la majorité en voix, avec à eux deux 49,8% des voix.
Les séparatistes visaient la majorité des sièges au parlement catalan afin d'engager la riche région du nord-est de l'Espagne sur la voie de l'indépendance, malgré la ferme opposition du gouvernement central de Madrid.
Ils espèrent parvenir à l'indépendance d'ici dix-huit mois.
Les cinq millions et demi d'électeurs catalans étaient appelés à élire les 135 membres du parlement régional pour les quatre prochaines années et les séparatistes ont donné à cette élection une allure de référendum sur la sécession. 
Les indépendantistes, dont la figure de proue est le président sortant de la région, Artur Mas, ont transformé ce scrutin en plébiscite, promettant qu'en cas de victoire ils mèneraient la Catalogne vers l'indépendance, en 2017 au plus tard.
"Nous verrons qui gagne (...). Mais la démocratie l'a emporté en Catalogne", a soutenu M. Mas, après avoir voté. Evoquant les manifestations massives réclamant depuis 2012 à Barcelone "le droit de décider" comme "nation", il a conclu: "Finalement, les urnes sont là", "il y a un plébiscite, politiquement parlant, sur l'avenir de la Catalogne".
 
Depuis trois ans, il n'avait cessé de réclamer un référendum d'autodétermination semblable à celui organisé en Ecosse il y a un an, où le non l'avait emporté. Mais Madrid a toujours refusé, arguant de son inconstitutionnalité.
Le chef du gouvernement conservateur espagnol, Mariano Rajoy, s'est impliqué personnellement dans la campagne, jusqu'au dernier moment, plaidant pour une "Espagne unie", et dressant la liste des catastrophes qui, selon lui, guettent les Catalans en cas d'indépendance: exclusion de l'UE, explosion du chômage, effondrement des retraites.

Alerta Venezuela

No dejen de ver este conmovedor video

LatinoAmérica Calle 13

Así preparan la cocaína: un cocktel de venenos.

The American Dream

Facebook, Israel y la CIA


La Revolucion de la Clase Media

Descontento en el corazon del capitalismo: el Reino Unido

Descontento en el corazon del capitalismo: el Reino Unido

La Ola se extiende por todo el mundo arabe : Bahrein

La Caida de un Mercenario

La Revolucion no sera transmitida (I)

(II) La revolucion so sera transmitida

(III) La Revolucion no sera transmitida

(IV) La Revolucion no sera transmitida

(V) La Revolucion no sera transmitida

(VI) La Revolucion no sera transmitida

(VII) La revolucion no sera transmitida

(VIII) La Revolucion no sera transmitida

Narcotrafico SA

La otra cara del capitalismo...

Manuel Rosales mantenia a la oposicion con el presupuesto de la Gobernacion del Zulia...

El petroleo como arma segun Soros

Lastima que se agacho...

El terrorismo del imperio

Promocional DMG

Uribe y DMG