Cervantes

Hoy es el día más hermoso de nuestra vida, querido Sancho; los obstáculos más grandes, nuestras propias indecisiones; nuestro enemigo más fuerte, el miedo al poderoso y a nosotros mismos; la cosa más fácil, equivocarnos; la más destructiva, la mentira y el egoísmo; la peor derrota, el desaliento; los defectos más peligrosos, la soberbia y el rencor; las sensaciones más gratas, la buena conciencia, el esfuerzo para ser mejores sin ser perfectos, y sobretodo, la disposición para hacer el bien y combatir la injusticia dondequiera que esté.

MIGUEL DE CERVANTES
Don Quijote de la Mancha.

10 de enero de 2016

Mexique: pendant sa cavale, «El Chapo» Guzman a rencontré Sean Penn

media Le comédien Sean Penn et le chef du cartel de Sinaloa, Joaquin Guzman, se sont rencontrés pendant sept heures dans la forêt mexicaine en octobre 2015. http://www.rollingstone.com/
 
Le chef du cartel de Sinaloa, Joaquin « El Chapo » Guzman, qui a réintégré samedi 9 janvier la prison de haute sécurité dont il avait réussi à s'échapper en juillet dernier, fait toujours la Une. Pendant sa cavale, il a réussi le tour de force d'accorder une interview à une star mondiale, l'acteur américain Sean Penn. L'entretien, réalisé dans le secret, a été publié par le magazine Rolling Stone samedi 9 janvier. Mais cette interview osée aurait finalement facilité la capture du baron de la drogue mexicain.
Quand le célébrissime acteur américain Sean Penn rencontre secrètement l’ennemi public numéro un du Mexique, le baron de la drogue Joaquin Guzman, alors en pleine cavale ! Ce pourrait être le scénario d’un film. D'ailleurs, la rencontre aurait été motivée par le projet d’un film biographique, un « biopic » sur le chef du cartel de Sinaloa.
Cela s'est passé en octobre, pendant la dernière cavale du « Chapo », qui vient de s'achever. Les deux hommes ont discuté sept heures durant, au fin fond d’une forêt du Mexique. La rencontre a été suivie de plusieurs interviews par téléphone et vidéo. Et le produit de ces contacts a été diffusé dans le magazine Rolling Stone samedi, sous la signature de l’acteur. Un deuxième entretien, par vidéo interposée, venant compléter le premier.
C’est la comédienne mexicaine Kate del Castillo, connue pour ses prestations dans les telenovelas diffusées dans tout le continent sud-américain, qui a facilité la rencontre. Dans un tweet controversé, en 2012, la comédienne avait appelé « El Chapo » à « trafiquer avec le bien ». Elle y déclarait porter davantage de crédit à Joaquin Guzman qu’aux hommes au pouvoir, qui cachent la vérité à leurs administrés selon elle.
« El Chapo » sûr de son fait

L’article de Rolling Stone propose donc un entretien filmé avec « El Chapo », dans lequel celui-ci, chemise bleue et rasé de près, assure que l’entretien exclusif a pour destinataires « la demoiselle Kate del Castillo et M. Sean Penn ». Le long tête à tête commence par un « Compadre ! » (« compagnon » en français), lancé par Joaquin Guzman à Sean Penn.
Au fil de leurs discussions, l'acteur états-unien et le trafiquant de drogue mexicain évoquent plusieurs sujets, jusqu'à parler de la situation au Moyen-Orient. Le trafiquant raconte surtout comment il est devenu trafiquant à l'âge de 15 ans, parce qu'il n'y avait pas d'autre travail pour lui. Interrogé sur l'œuvre de destruction qui est la sienne, « El Chapo » reconnaît que la drogue détruit, mais il rejette la responsabilité sur les consommateurs.
Guzman pris à son propre jeu ?
Joaquin Guzman voulait montrer sa puissance. « Je fournis plus d'héroïne, de méthamphétamine, de cocaïne et de marijuana que n'importe qui dans le monde », pavoise-t-il. Il explique posséder une flotte de sous-marins, d'avions, de camions et de bateaux qui lui permettent de mener à bien son narcotrafic.
Et pourtant, cette interview a peut-être précipité sa capture. Selon une source du gouvernement fédéral mexicain citée par l'Agence France-Presse, le gouvernement savait que l'acteur américain et le baron de la drogue s'étaient entretenus. Cette rencontre ferait partie des éléments d'enquête qui ont permis d'aboutir à l'arrestation vendredi du narcotrafiquant le plus recherché au monde, déclare la même source sous le couvert de l'anonymat.
De surcroît, l'interview du magazine américain Rolling Stone a été publiée quelques heures après que le gouvernement mexicain a annoncé qu'il ouvrait la voie à une possible extradition vers les Etats-Unis du narcotrafiquant, une perspective sans doute peu réjouissante pour celui qui est parvenu, jusqu'ici, à s'évader à déjà deux reprises des geôles de son propre pays.

→ À (re)lire : Le tout-puissant cartel de Sinaloa du « Chapo » Guzman
 
Une récompense de 3,2 millions d'euros a été offerte par le gouvernement mexicain en juillet 2015, en échange d'informations permettant de retrouver Joaquin «El Chapo» Guzman, un célèbre narcotrafiquant actuellement en cavale. AFP PHOTO/ Yuri CORTEZ

Alerta Venezuela

No dejen de ver este conmovedor video

LatinoAmérica Calle 13

Así preparan la cocaína: un cocktel de venenos.

The American Dream

Facebook, Israel y la CIA


La Revolucion de la Clase Media

Descontento en el corazon del capitalismo: el Reino Unido

Descontento en el corazon del capitalismo: el Reino Unido

La Ola se extiende por todo el mundo arabe : Bahrein

La Caida de un Mercenario

La Revolucion no sera transmitida (I)

(II) La revolucion so sera transmitida

(III) La Revolucion no sera transmitida

(IV) La Revolucion no sera transmitida

(V) La Revolucion no sera transmitida

(VI) La Revolucion no sera transmitida

(VII) La revolucion no sera transmitida

(VIII) La Revolucion no sera transmitida

Narcotrafico SA

La otra cara del capitalismo...

Manuel Rosales mantenia a la oposicion con el presupuesto de la Gobernacion del Zulia...

El petroleo como arma segun Soros

Lastima que se agacho...

El terrorismo del imperio

Promocional DMG

Uribe y DMG